La pilule contraceptive favorise-t-elle les varices ?

Les varices sont des veines superficielles qui se sont agrandies et qui ne remplissent plus correctement leur fonction de transport du sang vers le cœur. Elles se développent le plus souvent dans les jambes, et peuvent déranger aussi bien pour des raisons esthétiques qu’à cause de symptômes tels que de la douleur et une gêne courante.

Facteurs de risque du développement des varices

Jusqu’à présent, il a été impossible de déterminer une cause unique spécifique du développement des varices. La formation et la progression des varices sont multifactorielles et de nombreux facteurs de risque tels que le sexe, l’âge, l’obésité, la grossesse ainsi que les antécédents familiaux et le mode de vie ont été identifiés. Ces différents facteurs de risque ont été décrits dans de multiples études de recherche. Le lien entre la prise de pilules contraceptives et la formation de varices a ainsi notamment été débattu.

Des varices peuvent-elles se former à cause de la pilule contraceptive ?

Les pilules contraceptives contiennent généralement des hormones telles que l’œstrogène et la progestine. Ces hormones empêchent le corps d’une femme d’ovuler pendant son cycle (un mécanisme similaire intervient à la grossesse). Il a été démontré que des niveaux plus élevés d’œstrogène augmentent le risque de formation de caillots sanguins, pouvant conduire à une thrombose veineuse profonde ou – dans le pire des cas – à une embolie pulmonaire.

Un autre effet de ces hormones est la réduction du flux sanguin dans le système circulatoire. Pendant la grossesse, cet effet hormonal s’avère très important car il permet d’éviter les saignements excessifs pendant l’accouchement. Cependant, lors de la prise de la pilule contraceptive, cet effet peut aussi augmenter le risque de formation de caillots sanguins et de varices. De plus, les œstrogènes peuvent avoir un effet relaxant sur les parois des veines, ce qui peut aggraver le pompage efficace du sang. En combinaison avec la rétention d’eau, qui peut être un effet secondaire du contraceptif, un volume sanguin plus important peut augmenter la pression sur les veines et faciliter le développement des varices.

Néanmoins, les médecins conviennent que si le risque de formation de caillots sanguins et de varices peut être augmenté par l’utilisation de la pilule, le risque global est très faible et reste généralement inférieur au risque auquel les femmes sont confrontées pendant une grossesse. Cela s’explique par le fait que les pilules contraceptives modernes contiennent des doses d’œstrogènes beaucoup plus faibles qu’auparavant. Par exemple, on estime que chaque année, environ 1 à 5 femmes sur 10 000 développent des caillots de sang lorsqu’elles ne prennent pas de contraceptifs. Même avec un risque 2 à 4 fois plus élevé, seulement 0,2 % des femmes qui prennent des contraceptifs seront affectées.

Le sport peut-il provoquer des varices ?

Faut-il faire attention à la prise de la pilule contraceptive ?

La contraception n’est pas considérée comme un facteur unique responsable de la formation de varices, mais elle peut aggraver des conditions ou des prédispositions existantes. Les femmes qui sont déjà confrontées à un risque plus élevé de maladie veineuse doivent avoir une discussion approfondie avec leur médecin avant de prendre la pilule contraceptive. Le risque de maladie veineuse peut être plus élevé chez les femmes obèses ainsi que chez les fumeuses, ou chez les femmes qui ont des antécédents familiaux ou personnels d’insuffisance veineuse.

Merci de consulter la version anglaise de cette page pour avoir les sources et références.

L'échothérapie vous intéresse ?

Pour en savoir davantage sur le traitement ou sur les indications concernées, écrivez-nous ! Notre équipe reviendra vers vous rapidement.

Nous contacter
Retour haut de page