Qu’est-ce qu’un nodule de la thyroïde ?

La thyroïde est un petit organe en forme de papillon situé à l’avant du cou, qui régule et cadence notre corps. Elle produit plusieurs hormones, la principale étant la thyroxine (également appelée T4). Les hormones thyroïdiennes remplissent plusieurs fonctions cruciales, comme la régulation du métabolisme du corps, l’influence sur la croissance et le développement, ainsi que l’équilibre énergétique du corps. Ainsi, si la production d’hormones de la thyroïde ne fonctionne pas correctement, elle peut perturber un grand nombre de processus de l’organisme.

Que sont les nodules thyroïdiens?

Une thyroïde saine et de taille normale ne peut pas être ressentie au toucher. Cependant, il arrive que le tissu glandulaire développe des nodules thyroïdiens qui peuvent atteindre une taille palpable et même parfois être visibles. Ces nodules sont des amas de tissu qui se forment à la suite d’une croissance anormale des cellules thyroïdiennes. Ces grosseurs sont le plus souvent découvertes lors d’examens de routine, ou parfois remarquées par le patient.

Avec quelle fréquence les nodules thyroïdiens apparaissent-ils ?

Les nodules thyroïdiens sont fréquents: environ 4 à 7 % des adultes américains ont une grosseur palpable et les femmes sont environ 4 à 5 fois plus susceptibles d’en développer que les hommes. Les petites grosseurs détectables par ultrasons sont encore plus fréquentes et sont présentes chez au moins 50 % des adultes de plus de 60 ans. Malgré la forte prévalence des nodules thyroïdiens, la bonne nouvelle est qu’ils sont presque toujours bénins (non cancéreux). Moins de 5 % des cas présentent un risque d’être malins.

Quels sont les types de nodules existants et en quoi sont-ils différents ?

Les nodules thyroïdiens bénins sont classés en trois catégories : les nodules chauds, les nodules froids et les nodules normaux (ou “indifférents”). Ces classifications fournissent des informations sur la capacité de production d’hormones du tissu du nodule. Un nodule chaud est trop actif et produit plus d’hormones qu’un tissu sain, ce qui peut entraîner une production excessive d’hormones et un dérèglement de divers processus dans l’organisme.

Pourquoi parle-t-on de nodules chauds et de nodules froids ?

À l’inverse, les nodules froids sont constitués de tissus qui ne produisent aucune hormone, ou bien moins que les tissus thyroïdiens normaux : si ces nodules deviennent trop gros, ils peuvent provoquer des symptômes en exerçant une pression sur des structures sensibles telles que la trachée ou l’œsophage. Les nodules indifférents ne diffèrent pas des tissus sains en ce qui concerne leurs capacités de production d’hormones. Néanmoins, comme les nodules froids, ils peuvent également provoquer des symptômes de pression lorsqu’ils deviennent trop gros. Seuls 10 % des nodules ont tendance à être chauds, alors qu’environ 40 % sont normaux. La grande majorité des masses thyroïdiennes sont des nodules froids, soit environ 50 à 85 % des cas.

Merci de consulter la version anglaise de cette page pour avoir les sources et références.

L'échothérapie vous intéresse ?

Pour en savoir davantage sur le traitement ou sur les indications concernées, écrivez-nous ! Notre équipe reviendra vers vous rapidement.

Nous contacter
Retour haut de page