Diana, 53 ans

Je suis logisticienne dans le secteur de l’aviation et je dois donc rester souvent debout, ce qui, avec des antécédents familiaux, n’est certainement pas bon pour les varices. J’ai eu des varices visibles pendant un certain temps, mais j’ai aussi eu une thrombose. C’est ce qui m’a poussé à me faire soigner.

J’ai cherché sur Internet un spécialiste des veines et je suis tombée sur un site qui m’a parlé de l’échothérapie comme alternative à la chirurgie.

Il y a des années, j’ai subi une opération des varices, avec incisions, anesthésie, etc. Après, j’ai eu des problèmes pendant des années et j’ai dû porter des bas de contention pendant des semaines. J’ai ressenti des picotements dans les jambes qui ont mis du temps à disparaître. Puis les points de suture ont dû être retirés et de petites cicatrices sont restées.

Je ne voulais pas que cela se reproduise et lorsque j’ai lu des articles sur l’échothérapie, j’ai pensé que je devais essayer. Il faut être capable de supporter le traitement, mais je suis très satisfaite et je n’ai eu aucun problème depuis le traitement. J’ai pu reprendre immédiatement ma vie quotidienne normale.

Retour haut de page