Fibroadénome, kyste, quelles différences ?

Les différents types de masses mammaires

Le diagnostic d’une grosseur au sein fait souvent craindre un cancer du sein. Cependant, il y a peu de chances qu’une masse soit cancéreuse: de fait, environ 80 % des tumeurs mammaires s’avèrent bénignes (non cancéreuses).

Les manifestations les plus courantes des masses bénignes sont le fibroadénome et les kystes mammaires. Il existe également d’autres causes telles qu’un abcès, une nécrose graisseuse, ou une adénose sclérosante, qui peuvent se présenter sous la forme d’une masse bénigne dans le tissu mammaire.

Kyste ou fibroadénome ?

Les fibroadénomes du sein sont des nodules solides et fermes ; ils se développent le plus souvent au cours de la puberté et sont donc fréquemment observés chez les jeunes femmes. Cependant, ils peuvent également se développer plus tard, et même chez les hommes, bien que cela se produise assez rarement. Les grosseurs peuvent souvent être décrites comme des structures lisses qui peuvent être facilement déplacées sous la peau. Les adénofibromes atteignent généralement une taille de 1 à 3 cm mais peuvent dépasser 5 cm. Quelle que soit leur taille, ils sont bénins et inoffensifs. Cependant, les plus gros peuvent parfois provoquer des douleurs, le plus souvent juste avant les règles.

Les kystes mammaires sont également bénins mais diffèrent des fibroadénomes. Les kystes sont des zones ou des poches remplies de liquide dans le tissu mammaire et peuvent être doux ou durs au toucher. Les kystes sont plus fréquents à un âge plus avancé que le fibroadénome et surviennent généralement entre 35 et 50 ans. Souvent, les kystes apparaissent en multiples et peuvent se produire dans un seul sein ou dans les deux. On ne sait pas exactement comment ils se développent, même si l’on suppose que c’est en partie dû à des changements naturels du tissu mammaire avec l’âge et l’activité des glandes lactiques. Tout comme les fibroadénomes, les kystes peuvent varier en taille et peuvent aller de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Les symptômes ont tendance à être similaires, notamment avant les règles où les kystes peuvent également grossir et devenir douloureux.

Comment les traiter

Dans de nombreux cas, le fibroadénome et les kystes mammaires ne nécessitent aucun traitement, à plus forte raison lorsqu’ils ne provoquent pas de gêne, d’anxiété ou de douleur importantes.

Si un kyste est douloureux, le traitement standard consiste à retirer le liquide à l’aide d’une petite aiguille. Une fois le liquide retiré, le kyste a tendance à s’affaisser et à disparaître. Dans certains cas, les kystes peuvent se remplir à nouveau, on répète alors la procédure une nouvelle fois.

Le fibroadénome symptomatique peut être enlevé par chirurgie ou par biopsie d’excision, surtout s’il a pris de l’ampleur. D’autres traitements efficaces sont la biopsie assistée par aspiration, qui utilise une seringue et un vide pour “aspirer” le fibroadénome hors des tissus, ou l’échothérapie, qui est un traitement non-invasif utilisant les ultrasons. Le fibroadénome peut parfois présenter une partie kystique, on parle dans ce cas de nodule mixte.

Merci de consulter la version anglaise de cette page pour avoir les sources et références.

L’ECHOTHERAPIE DES FIBROADENOMES DU SEIN

L'échothérapie vous intéresse ?

Pour en savoir davantage sur le traitement ou sur les indications concernées, écrivez-nous ! Notre équipe reviendra vers vous rapidement.

Nous contacter
Retour haut de page